Tunnel Stafelter

  • Type : Tunnels / Tranchées couvertes
  • Etat d’avancement : Finalisé
  • Autorité compétente : Administration des Bâtiments publics
  • Date de mise en service : 18 mars 2009
  • Commune(s) : Echternach, Lorentzweiler

Le projet

Le tunnel Stafelter est le dernier maillon à réaliser dans la série des tunnels sur la liaison routière « Route du Nord ». Il s'étend de la route d'Echternach au Sud jusqu'au au lieu-dit "Mägrond" au Nord sur le plateau du Heeschdrëferbierg, en passant en dessous des zones forestières du Gréngewald.

L'ouvrage est composé de deux tubes pratiquement parallèles d'une longueur totale de 1.850 mètres chacun.

En élévation le tunnel monte avec une pente de 0,5 % à partir des deux portails et en plan il décrit une droite.

Son dévers de + 3 % est constant dans les deux tubes sur presque toute la longueur. Ce n'est que en fin de tunnel, à la sortie du plateau côté Nord, que celui-ci va changer à – 3 %.

Le profil type du Tunnel Stafelter est celui d'un profil en fer à cheval. En effet, puisque l'ouvrage est creusé entièrement dans le grès de Luxembourg, une section fermée en contrevoûte n'est pas nécessaire pour assurer la stabilité.

En section courante, les deux tubes à deux voies ont une surface nette de 58,5 m2. Un élargissement des voies à l'approche de l'échangeur Waldhof de la route d'Echternach N11 fait passer la section sur 150m à 3 voies avec une surface nette de 87,4 m2.

La section nette des tunnels est donc identique aux tunnels précédents de la Route du Nord à savoir les tunnels Gousselerbierg et Grouft.

Creusement

Pratiquement sur toute sa longueur, le tunnel passe sous les forêts du Gréngewald longeant sur quelque 700 mètres le chemin CR 126.

Le recouvrement du tunnel est au maximum de 20 mètres en passant par un minimum de 5 mètres au niveau du carrefour 'Stafelter' vers le milieu de l'ouvrage (pk 2 430).

Puisqu'il faut un certain recouvrement minimum pour réaliser de façon raisonnable le creusement en souterrain, il est prévu au vu de la situation topologique de réaliser les 200 mètres côté portail Nord en tranchée couverte.

Les 1650 m restants seront creusés à partir du seul portail Sud sur deux fronts avec deux attaques décalées. Au vu de la géologie traversée, le moyen d'excavation principal sera celui du minage.

Cependant l'entreprise aura toujours à sa disposition des machines à attaque ponctuelle pour excaver les zones de roche plus friable et altérée. Un avancement par tunnelier n'est pas prévu.

Délai

Le délai d'exécution pour la réalisation du tunnel est fixé à 48 mois. Sont inclus dans ce délai 6 mois pour installer le chantier et préparer l'excavation propre du tunnel et 8 mois pour les travaux de finition.

Les travaux de creusement et de gros-oeuvre du tunnel et des ouvrages annexes à proprement parler prendront donc 34 mois.

Ce délai théorique est adapté en fonction de la situation géologique et géotechnique réellement rencontrée in-situ et pourra donc se prolonger au prorata de l'augmentation de la difficulté d’excavation rencontrée.

Les travaux d’installation de chantier et de préparation ont débuté le 1er septembre 2008. L’entrée en terre au portail Sud est prévue durant le mois de mars 2009 et le début des travaux de bétonnage de la tranchée couverte au portail Nord est prévu pour juin 2009. Le démarrage des travaux du bâtiment de service au portail Sud est programmé en mai 2009, celui du bâtiment au Nord en juillet 2009.

Fiche technique

Fiche technique
Caractéristiques Volume
Points kilométriques PK 1 675 – 3 525 m
Longueur 2 tubes parallèles de 1 850 m avec chaussée à 2 voies de circulation
Pente 0,5 % à partir des 2 portails ; point haut 392,196 m au PK 2 567,46 m
Entre-distance axe-axe 16 – 25 m
Profil fer à cheval surface nette 58,45 m2
  excavation : 72,39 – 76,15 m2
Creusement à partir du portail Sud, échangeur Waldhaff
Moyen d’excavation généralement minage (machines à attaque ponctuelle aux endroits sensibles)
Tranchée ouverte au Nord disponible tous les 90 m
Sortie de secours piétonnière au droit de la maison Stafelter (chemin CR 119)
Géologie Grès de Luxembourg (Lias inférieur)
  30 – 40 m au dessus de la nappe aquifère
  recouvrement : 1–4 m à 20 m
Tunnel excavation marin : 285 000 m3
Portail Sud déblai : 130 600 m3
Portail Nord déblai : 113 650 m3
  remblai : 7 500 m3
Tranchée couverte au Nord déblai : 79 500 m3
  remblai : 63 300 m3
Volume du béton de revêtement (anneau intérieure) 39 600 m3
Volume du béton projeté de l’anneau extérieur 20 000 m3
Étanchéité 79 170 m2
Délai des travaux 48 mois, dont 6 mois installation du chantier et 8 mois travaux de finition
Début des travaux 1er septembre 2008
Entrée en terre 18 mars 2009
Installation du Chantier  
Dépense Génie civil 101 435 233,80 EUR (TTC)
Adjudicataire association momentanée Wayss & Freytag / Max Bögl / Galère / Félix Giorgetti / Tralux
Études Luxconsult en collaboration avec Lombardi
Direction des travaux association momentanée TR-Engineering / Luxplan
Coordination de sécurité Schroeder SA

Géologie

Le projet traverse une seule formation géologique, celle du Grès de Luxembourg (formation de Luxembourg, Lias inférieur, li2 de la carte géologique), une unité gréseuse d'une épaisseur maximale d'une centaine de mètres. Celle-ci est recouverte en surface par un manteau d'altération, respectivement des éboulis de pente sableux.

Le grès est en disposition subhorizontale. L'ouvrage est situé dans la zone non saturée de l'aquifère, dont le niveau statique se situe à 30 - 40 plus bas.

Le recouvrement du tunnel est au maximum de 20 mètres en passant par un minimum de 5 mètres au niveau du carrefour 'Stafelter' vers le milieu de l'ouvrage (pk 2 430).

Ouvrages annexes

Aux deux portails des bâtiments de service sont érigés pour abriter la salle des commandes ainsi que toutes les installations électromécaniques nécessaires au bon fonctionnement du tunnel.

Deux galeries passant en dessous des voies de circulation aux entrées des tunnels distribuent les gaines, câbles, tuyaux et conduites vers les deux tubes du tunnel Stafelter.

Aspects de sécurité

Pour permettre aux usagers en cas d'accident de quitter le plus rapidement la zone à risque pour se mettre à l'abri, six galeries transversales sont aménagées. Ces galeries de secours, entredistantes de quelque 270 mètres, relient les deux tubes principaux et abritent également un local pour installations électromécaniques et un local "vannes" reliant tout le systèmes des conduites d’incendie.

Deux des galeries sont conçues de façon à permettre le passage des véhicules de secours, les quatre autres sont réalisés en tant que galeries piétonnes. Ainsi un accès des services de secours par le tunnel non touché par l'incident est donné.

Comme la topographie est favorable à l'endroit de la maison Stafelter - environ au milieu du tunnel – une sortie de secours vers l'extérieur est aménagée (CR 119). Elle permettra lors d'un sinistre une évacuation rapide et efficace des usagers hors du tunnel vers le chemin CR119, tout comme une intervention rapide des services de secours directement à partir du chemin repris sans être dépendant du trafic dans le tunnel.

En plus des galeries de liaison, des niches de secours incluant une borne avec un extincteur automatique et un téléphone de secours sont disponibles tous les 90 mètres.

Les équipements électromécaniques de dernière génération incluant entre-autres des ventilateurs réversibles, des fils détecteurs de feu, des caméras avec détecteur de fumée et de congestion de trafic, des capteurs de la qualité d'air environnant,… combiné à un système de gestion des situations et sénarii de risques performants, garantissent une sécurité optimale des usager.

Dernière mise à jour