Tunnel Markusbierg

  • Type : Tunnels / Tranchées couvertes
  • Etat d’avancement : Finalisé
  • Autorité compétente : Administration des ponts et chaussées
  • Date de mise en service : 2003

Le projet

Le tunnel Markusbierg est composé de deux tubes pratiquement parallèles, dont chacun a une longueur de 1.575 m .

Du niveau de la vallée de la Moselle, le tunnel monte vers l’ouest sur le plateau de Burmerange avec une pente de 5%, le devers est de 3% dans les 2 tubes.

La couverture en rocher sur le tunnel est variable, minimum 3 à 4 m dans les zones des fronts d'attaque et maximum quelque 50 m .

7 galeries transversales relient les deux tubes (sorties de secours), celle du milieu est conçue de manière à permettre le passage aux véhicules de secours. En plus des locaux techniques, situés au droit des portails, le tunnel dispose d’un bassin de rétention souterrain, qui collectionne les eaux d’infiltration et de nettoyage, ainsi que d'un séparateur des hydrocarbures près du portail de la vallée de la Moselle.

Le profil-type est celui d'un profil en fer à cheval avec une surface nette de 57 m en section courante, alors que la section d'excavation théorique est de 73 à 76 m2.

Pour des raisons d'impact sur l'environnement, tous les travaux souterrains ont été réalisés à partir du plateau de Burmerange, en attaque descendante à partir du portail amont.

En ce qui concerne l'excavation principale, l'avancement se faisait en deux phases:

  1. excavation et soutènement, en parallèle dans les deux tubes, des deux calottes sur toute la longueur du tunnel
  2. abattage des "stross", suivi de l'excavation des tranchées latérales.

Réglementation

Le tunnel et les équipements techniques ont été définis suivant les directives allemandes RABT (“Richtlinien für die Ausstattung und den Betrieb von Strassentunnels“) et ont été approuvés par l’Inspection du Travail et des Mines (ITM).

Dans le but de garantir une sécurité maximale des utilisateurs du tunnel par différentes mesures.

Mesures constructives

  • Deux tubes séparés avec circulation unidirectionnelle
  • En cas d’accident: pas de répercussions sur le trafic de l’autre direction
  • En cas d’incendie: utilisation du tube non-sinistré comme issue de secours
  • En cas de travaux d’entretien: fermeture uniquement d’un tube et non pas du tunnel entier
  • Galeries de liaison entre les deux tubes
  • Dans le cas d’un incendie, une évacuation rapide des utilisateurs est garantie par des galeries de liaison qui relient les deux tubes tous les 400 m.
  • Ces galeries peuvent aussi être utilisées par les véhicules légers des corps de sauvetage.
  • Niches SOS
  • Tous les 133 m des niches SOS équipées par des installations de communications modernes et fiables sont installées à la rive droite de la chaussée.
  • Ici l’utilisateur prend contact avec la Protection Civile pour l’informer de son problème.
  • La niche est observée par caméra vidéo, permettant à l’opérateur du 112 une meilleure analyse de la situation sur terrain, et faire face aussi aux actes de vandalisme.
  • L’utilisateur trouve ici des extincteurs à poudre (ABC suivant ITM-EN-3-3) et des robinets d’incendie armés, raccordés en permanence à la conduite d’eau, permettant une lutte contre le feu très rapide.
  • Afin de permettre une lutte contre le feu, respectivement une évacuation rapide, l’utilisateur trouve ici des masques respiratoires d’évacuation.
  • Deux bâtiments de servicesséparés aux droits des portails du tunnel
  • Deux galeries de liaison supplémentairesaux droits des portails
  • Caniveaux en fente avec dispositifs coupe-feu assurent une évacuation rapide des produits inflammables
  • Conduites incendie dans chaque tube reliées directement au château d’eau MOULL
  • Hydrants pompiers au droit de chaque niche SOS, des galeries et portails
  • Accès aux portails garanti même en cas de cogestion sur l’autoroute

Mesures techniques

Techniques de ventilation

  • Ventilation transversale des deux tubes
  • 10 ventilateurs (boosters) par tube avec une poussée totale de ca 6000 N
  • vitesse moyenne de l’air: 1,6 m/s
  • commande rapide des ventilateurs par mesure de la densité du trafic
  • Supervision des valeurs de limites pour l’oxyde de carbone (CO) et l’opacité
  • Déclenchement automatique des programmes spécifiques en cas de détection d’un incendie
  • Ventilation indépendante des galeries de liaison
  • Les galeries de liaison, qui seront prévues comme issues de secours sont mises sous pression par des ventilateurs indépendants de la ventilation du tunnel. Pendant le temps de l’exploitation normale, les locaux techniques situés dans les galeries techniques seront ainsi protégés contre toute pollution. En cas d’incendie, la mise en surpression des galeries empêchera la propagation de la fumée d’un tube à l’autre.

Techniques de communication

  • Niches SOS avec parements insonorisants permettant une communication indépendante du niveau de bruit dans le tunnel.
  • Appareils de communication digitaux permettant une communication claire et précise entre l’utilisateur et les opérateurs du 112.
  • Supervision des niches SOS par caméras vidéo.
  • Affichage de messages sur l’armoire SOS afin de permettre une communication avec des utilisateurs souffrant d’un défaut auditif.
  • Système de sonorisation publique installé dans le tunnel et dans les galeries.
  • Retransmission de toutes les stations radio officielles dans le tunnel
  • Emission de messages vocaux sur tous les programmes radio émis à l’intérieur du tunnel avec transmission du signal ARI indiquant qu’il s’agit d’un message de radiodiffusion pour la circulation routière.
  • Retransmission des fréquences utilisées par les services de sauvetage et les forces de l’ordre à l’aide d’un système de radiotransmission protégé contre le dérangement total en cas d’incendie.
  • Retransmission des deux réseaux GSM (LUXGSM et TANGO) par antennes.
  • Commande des différentes techniques de communication à partir du centre de la Protection Civile, du centre CITA et du local de contrôle du tunnel (bâtiment de service côté Allemagne).
  • Affichage de messages variables sur les panneaux CITA situés en amont et à l’aval du tunnel, permettant une information précise sur la situation du trafic à l’intérieur du tunnel (Avertissement conducteurs en cas d’un non-respect du code de la route, en cas de fermeture du tunnel en indiquant la raison, en cas de voiture en panne, etc...)
  • Afin d’assurer une communication sûre et efficace, la transmission de tous les signaux à l’intérieur du tunnel est effectuée sur fibres optiques.
  • Mise à disposition aux services de sauvetage des tableaux de commande et de visualisation aux droits des portails permettant une commande à distance de tous les équipements vitaux, ainsi qu’une visualisation des différentes parties du tunnel supervisées par caméras vidéo.

Techniques de mesure et de supervision

  • Supervision permanente du trafic à l’aide de caméras vidéo.
  • Supervision assurée 24/24h à partir du poste de commande CITA.
  • Détection automatique d’un accident (DAO), d’un ralentissement ou de toute autre perturbation du trafic à l’aide d’un système informatique performant.
  • Enregistrement en permanence des images vidéo, permettant une reconstruction du scénario en cas d’accident ou d’incident.
  • Fermeture automatique du tunnel en cas d’incendie ou de perturbation du trafic, ou dans le cas d’un dépassement des valeurs critiques de la qualité d’air, etc...
  • Système indépendant de détection d’incendie, permettant une détection incendie rapide et précise avec une mesure de température en voûte tous les 10 m.
  • Système de prédétection d’incendie rapide et fiable basé sur l’analyse numérique des signaux vidéo des caméras (DAO).
  • Système de mesure de trafic redondant et diversifié (caméra vidéo, et scanner à laser).
  • Mesure de toutes les valeurs relatives à la qualité d’air à trois endroits par tube et intégration dans le système d’automates programmables.
  • Détection de tous les paramètres météorologiques et information des conducteurs (CITA).
  • Captage de toutes les caractéristiques techniques relatives à la maintenance et mise à disposition aux techniciens de maintenance.
  • Système de supervision et de gestion du tunnel indépendant.
  • Local de contrôle logé dans le bâtiment de service côté Allemagne équipé et préparé pour une intervention rapide et coordonner des services de sauvetage.

Techniques d’éclairage

  • Eclairage moderne et économique.
  • Adaptation automatique des seuils d’éclairage aux conditions d’éclairage extérieures, permettant une entrée et une sortie sûre et sans aveuglement.
  • Eclairage de secours installé à 60 cm au-dessus du trottoir, permettant une orientation aussi en cas de perturbation de vue causée par la fumée.
  • Réduction de la consommation en énergie électrique en utilisant des couleurs claires pour les parois du tunnel.

Techniques de signalisation

  • Identification précise et unique des niches SOS et des issues de secours
  • Utilisation de panneaux modernes à fibres optiques permettant un gain de place du fait qu’un panneau peut visualiser plusieurs types de signalisation.
  • Signalisation précise de la fermeture d’un tube ou d’une voie.
  • Commande rapide des panneaux de signalisation assistée par ordinateur à partir du centre de contrôle CITA.
  • Possibilité de commander la signalisation localement en cas de nécessité.
  • Possibilité de réagir de façon préventive sur le trafic en amont du tunnel.

Technique d’alimentation en énergie électrique

  • Alimentation en énergie électrique à partir de deux réseaux CEGEDEL indépendants.
  • Deux transformateurs indépendants.
  • Possibilité de connecter les deux transformateurs au niveau de la moyenne tension en cas de défaut d’un des réseaux.
  • Deux groupes électrogènes indépendants.
  • Toutes les fonctions vitales seront alimentées à partir de ces groupes en cas de défaut total des réseaux CEGEDEL.
  • Alimentation sans coupure supplémentaire pour tous les équipements informatiques.
  • Alimentation par batterie des installations de détection d’incendie.
  • Conception modulaire des armoires électriques de distribution permettant une maintenance très rapide.
  • Supervision de tous les paramètres de distribution électriques vitaux par le système de supervision du tunnel.

Dernière mise à jour