Reconstruction du pont sur les voies ferrées à Colmar-Berg

  • Type : Ponts / Viaducs
  • Etat d’avancement : En exécution
  • Autorité compétente : Administration des ponts et chaussées
  • Commune(s) : Schieren

Historique

L’ouvrage OA232 portant la N7 sur les voies des chemins de fer à Colmar-Berg, dont la construction remonte à l’année 1960, est un pont en béton précontraint à caissons fermés avec des appuis élastiques intermédiaires et très biais en plan. À l’époque de sa construction, le pont figurait du point de vue ingénierie parmi les ouvrages les plus remarquables au Luxembourg, néanmoins sa structure portante très complexe implique que l’ouvrage se trouve aussi parmi les plus vulnérables du patrimoine des Ponts et Chaussées.

Par le passé, diverses campagnes de confortement au niveau du tablier et des culées ont été nécessaires et les afférents ont successivement été réalisés. Ces mesures provisoires ont été mises en œuvre en vue de prolonger la durée de vie de l’ouvrage et de reporter son remplacement définitif.

Aujourd’hui, les inspections périodiques montrent que l’ouvrage présente de nombreux désordres et qu’il se trouve dans un état de dégradation avancé. La reconstruction de l’ensemble de l’ouvrage est donc nécessaire.

 

Le Projet

Considérant les différents modes de construction envisageables ainsi que les diverses contraintes liées au site, la plupart des types d’ouvrages coulés sur place avec structure portante principale sous le plan de circulation ont dû être écartés et seul une solution avec structure portante latérale peut être envisagée. Dans ce cadre, les études préalables ont fait ressortir que la solution du type bow-string est de point de vue technique et esthétique, la plus adaptée pour remplacer l’ouvrage existant tout en s’intégrant de la meilleure façon dans le milieu environnant.

En s’appuyant sur la solution de l’ouvrage bow-string, l’initiative a été prise de retravailler d’un point de vue architectural la géométrie générale de l’ouvrage. Le pont ainsi optimisé s’intègre dans le paysage avec son profil élégant souligné par la finesse des éléments qui le composent.

De plus, la section variable de l’arc, l’inclinaison des arcs vers l’intérieur et la section des poutres latérales confèrent un aspect dynamique à l’ouvrage accompagné d’une valeur architecturale élevée.

Vu que la route nationale N7 constitue l’itinéraire bis à l’autoroute A7/B7 à la hauteur de Colmar-Berg, un barrage complet de la N7 pendant la durée du chantier n’est guère envisageable et implique la nécessité d’une solution de substitution au droit de l’ouvrage existant. Ladite déviation sera réalisée moyennant la construction d’un pont provisoire d’une portée de 45m, ce qui constitue la solution la plus économique et techniquement la plus simple d’exécution.

Délais

Le début des travaux est actuellement prévu pour l’été 2021.

Estimation budgétaire

L’estimation budgétaire pour la réalisation du projet de la reconstruction de l’OA232 portant la N7 à Colmar-Berg s’élève à 14 mio€.

Intervenants

  • Maître d’ouvrage: Ponts et Chaussées - Division des Ouvrages d’Art
  • Bureaux d’études: TR-Engineering & Schlaich Bergermann Partner
  • Direction des travaux: procédure de soumission en cours
  • Bureau de contrôle: Secolux
  • Coordination sécurité et santé: procédure de soumission en cours
  • Entreprise: procedure de soumission en cours

Dernière mise à jour